Olly Jenkins

Musicien

Portrait

Son parcours

Olly démarre la batterie à 13 ans et joue du punk et du death métal. En grandissant, il décide de pousser plus loin son apprentissage et s’inscrit à l’université de Manchester dans un cursus musique.

En France, il se professionnalise et travaille dans une maison d’édition pour laquelle il compose des musiques de stock (aussi appelée musiques d’illustration, ce sont des musiques téléchargeables pour des projets multimédias et des productions audiovisuelles). Il continue en parallèle de monter ses projets en solo comme interprète et enregistre des groupes dans son studio d’enregistrement à Montpellier.

Son expérience

Olly participe à plusieurs tremplins qui l’amènent à rencontrer différentes structures comme Victoire 2, scène de musiques actuelles à Montpellier, Paloma, scène de musiques actuelles à Nîmes, Les Transes Cévenoles, festival de musique et d’arts de rue ou encore No Need Name, bureau de production à Montpellier. Avec son travail de musique de stock, il collabore principalement pour les maisons de disques BMG, Sony et Universal.


« C’est une vie très indépendante, très variée. Je ne travaille pas dans une structure hiérarchique, je n’ai pas de boss et ça c’est génial. Par contre, pour être son propre chef, il faut s’auto-discipliner. Ça prend du temps, on fait plein d’erreurs, on rame pendant un bon moment et il faut réussir à se pousser pour ne pas tourner en rond. »


Forums

Olly Jenkins a participé au forum du 10 mars 2022 à Lunel (Hérault).

Métiers