Pauline Gabarrou

Régisseuse générale

Portrait

Son parcours

Pauline se forme à Toulouse avec un BTS audiovisuel option montage. Elle quitte finalement ce domaine pour se diriger vers les arts vivants avec l’envie de créer plus de contact humain. Elle rencontre des compagnies de théâtre, de danse et de marionnette et devient chargée de diffusion puis chargée de production.

Elle se forme à ces métiers sur le terrain. De fil en aiguille, par les réseaux des métiers du spectacle vivant, elle est amenée à travailler dans des festivals comme chargée de production, puis bascule en technique, avant d’arriver à la régie générale. Elle est une régisseuse générale autodidacte.

Son expérience

En sortant de sa formation, Pauline a intégré des sociétés de production et de montage audiovisuel. Elle a ensuite accompagné des petites et grosses compagnies en diffusion et en production, des missions qu’elle occupe encore aujourd’hui. Elle a travaillé pour le Théâtre de la Cité, CDN de Toulouse en technique et en production. Puis elle a rejoint l’organisation du festival Rio Loco, d’abord en technique et en production pendant 20 ans puis elle en est devenue la régisseuse générale.


« Dans le monde du spectacle vivant, on ne travaille pas avec des jours ouvrés, des weekends et des vacances, on a des plannings décalés. Mais on fait en permanence de nouvelles rencontres, une semaine sur l’autre rien n’est pareil. Quand un festival démarre, c’est à nouveau des rencontres et j’en suis ravie. »

« Rio Loco, c’est un festival de musique du monde avec au départ l’idée d’accueillir chaque année un pays différent avec un thème différent. La deuxième année, la thématique était l’Inde. On s’était dit que ça serait bien qu’il y ait des vaches à la Prairie des Filtres, jardin dans lequel est accueilli le festival. Donc, me voilà partie chercher des vaches. Tous les agriculteurs contactés dans la région refusaient, par peur de stresser les vaches. C’est triste car je n’ai eu accès qu’à deux vieilles vaches qui devaient partir pour l’abattoir. Elles sont restées pendant la semaine du festival et ont pu brouter l’herbe de la Prairie des Filtres. C’était leurs derniers instants, elles ont pu écouter un peu de musique avant de partir à l’abattoir. » 


Forums

Pauline Gabarrou a participé au forum du 24 mai 2022 à Saint-Orens-de-Gameville (Haute-Garonne).

Métiers