Artiste de cirque

Métier

Pourquoi ce métier là ?

« Mon métier c’est de faire des spectacles, d’être sur scène. On travaille sur un projet pendant des semaines, des mois, voire des années selon le spectacle. Une fois le spectacle créé, on le joue et on fait des tournées.
En tant que circassienne, je dois m’entraîner physiquement régulièrement pour maintenir ma technique de cirque. J’ai aussi du travail administratif car je suis moi-même porteuse de projets, c’est-à-dire que je crée également mes propres spectacles. C’est un métier offrant beaucoup de liberté mais demandant une grande rigueur personnelle. »

Julie BerthoCie Salvaje

« Ma façon de faire ce métier-là, c’est de présenter une histoire avec un cheval comme partenaire, d’incarner un personnage et d’être en relation avec un cheval qui lui aussi est un personnage finalement. C’est ce qui m’intéresse dans la partie émergée de l’iceberg. L’autre partie, c’est de monter à cheval, travailler les chevaux, m’occuper du fumier, des clôtures, passer des coups de fil, faire de l’administratif, de la production, etc. »

« À 25 ans j’étais incapable de comprendre que physiquement je ne pouvais plus être voltigeur de la même façon. Mais j’ai la chance finalement de pouvoir évoluer à la fois dans mon métier et avec les chevaux. Même si on a moins la patate et la pêche physiquement, il y a de choses que l’on amène différemment avec l’expérience et qui sont aussi très intéressantes. Moi c’est vraiment un travail qui me passionne et me rend très heureux. »

Laurent Galinier Cie Andjai

« Mon métier a plusieurs facettes. La première c’est d’être voltigeuse en porté acrobatique, c’est ma formation et avec quoi je travaille, mais en tant que co-fondatrice de ma compagnie, j’ai aussi plein d’autres choses au sein même de ce métier d’artiste de cirque.

Pour mon numéro en cabaret, je vais être prise uniquement pour le moment du spectacle. Quand c’est l’été et que je joue en festival de rue, je sillonne les routes de France et à l’étranger, on monte notre son, notre lumière, notre décor, on joue et on redémonte tout. Le lendemain souvent on va à un autre endroit pour jouer de nouveau le spectacle.

Pour nos formes longues en salle, c’est totalement autre chose. On part deux jours avant, on a un jour entier de montage et de répétition, au plateau on est 5 plus 2 régisseur.euses. Je m’assure toujours que tout le monde soit bien dans l’équipe.

Sinon quand on est hors tournée, je suis chez moi, le travail est polyvalent et à trait à la phase de préparation de spectacle, le budget, les réparations du camion, l’achat de nouveaux objets, les recherches de financements, l’envoi de mails, les recherches des nouveaux lieux de représentation etc. Et il y a des jours où je m’entraîne au moins 4h. »

Laure SériéLa Main S’affaire

Intervenant.e.s

Visual Portfolio, Posts & Image Gallery for WordPress

Fiches métiers

Artiste de cirque / Art du cirque et arts visuels / Code ROME : L1204

Fiches formations

Artiste de cirque / Art du cirque et arts visuels / Code ROME : L1204