Emmanuel Bourgeois

Musicien

Portrait

Son parcours

Après un lycée général et une licence de géographie, s’en suit 10 années de tournées avec un premier projet monté avec des amis à Nancy. Issu du nord-est de la France, c’est en descendant s’installer dans le sud qu’il arrête la musique et travaille dans la radio notamment. C’est le groupe Cinq Oreilles, à la recherche d’un guitariste pour remplacer le prédécesseur, qui fait revenir Emmanuel à la musique en 2012.   

Son expérience

Musicien, guitariste et chanteur, Emmanuel joue principalement avec Cinq Oreilles et tourne un peu partout en France avec 50 à 60 concerts par an. Le groupe est amené à jouer dans des petits festivals associatifs, des gros festivals, des événements privés, des bars, etc. Il assiste aussi ponctuellement Cathon, la chanteuse du groupe, pour proposer quelques axes de travail complémentaires lors des stages qu’elle donne en tant que cheffe de chœur.


« Ce qui est bien, c’est qu’on se fait plaisir à jouer nos morceaux devant un public. Les plus aussi, c’est quand on arrive à convaincre d’autres gens et de sentir qu’il y a de bonnes accroches pour ensuite se faire accueillir, au moins avec bienveillance et si c’est possible avec emballement. Quand on sent que notre proposition musicale plait à un public c’est super et à un pro ça fait aussi plaisir. Les moins, c’est les heures de boulot en solitaire, les mailings, le téléphone… Mais en même temps, ça permet d’appréhender ce qu’on fait et quand on va chercher quelqu’un pour nous programmer, on sait ce qu’on lui demande. Donc c’est un moins, mais est-ce que ça ne serait pas aussi un plus ?! »

« Une anecdote météorologique. On devait jouer sous un petit barnum dans un très mignon parc, mais à 4h alerte météo avec l’orage qui arrive. On jouait en autonomie donc on a mis notre matos sous le barnum et on est resté avec. L’orage arrive et finalement on a passé 20 minutes à tenir le barnum qui était en train de s’envoler de tous les côtés. Quand on est sorti, c’était le carnage. On s’est rendu compte qu’on avait été un peu trop accroché à notre matos et qu’on aurait pu le laisser et se mettre au sec. Petite anecdote car on est souvent trop attaché à notre matériel quand on a des petits moyens. »


Forums

Emmanuel Bourgeois a participé au forum du 7 avril 2022 à Caussade (Tarn-et-Garonne)

Métiers