Lionel Sautet

Comédien – Metteur en scène

Portrait

Son parcours

À l’école primaire, Lionel s’imaginait déjà clown. Ce désir artistique prend forme dès le lycée avec un bac théâtre, un moment et un lieu intense de rencontres où il a pu à la suite monter une compagnie avec des amis.

Son apprentissage théâtral s’est constitué via des petites formations, des expériences de théâtre de rue, de marionnette, que ce soit en salle ou à l’extérieur. Toutes ces petites cordes à son arc font ce qu’il est aujourd’hui et lui permettent de vivre du métier de comédien et de metteur en scène.

Son expérience

Ses premières expériences de comédien se déroulent sur la côte d’Azur avec la compagnie qu’il a fondé avec des amis. En partant à Paris, il passe un casting avec la compagnie musicale, les Épis noirs, avec laquelle il travaille et part en tournées plusieurs années partout en France et à l’étranger avec le spectacle Allons Enfants.

Dans sa carrière, il fait un détour par la télévision. On peut le voir apparaitre dans la série Équipe médicale d’urgence dans le rôle de Pacheco ou encore dans le film Coluche, l’histoire d’un mec. Finalement il revient au spectacle vivant par la formation en donnant des cours de pratique théâtrale à des amateurs dans des associations, des collèges, des lycées avec des classes ou des publics particuliers.

Entre temps, il collabore comme comédien avec d’autres compagnies sur des projets variés. Depuis peu, il est metteur en scène pour la compagnie qu’il dirige, les Funambules, basée dans le Tarn. En 2021, il met en scène sa première pièce Ay Carmela !.


« Frottez-vous à l’art, frottez-vous à quelque chose d’artistique. On est sans arrêt poussé devant des écrans, poussé à consommer quelque chose, à être dans le concret.

L’artistique c’est une évasion de tout ça, c’est surtout une façon encore une fois d’affirmer ce qu’on est, d’affirmer sa vision du monde qui vaut autant que celle des autres et de celui qui a beaucoup de succès et qui est la plus grande star. C’est ça que j’ai envie de défendre, c’est important et même urgent de se frotter à l’art. »

« Je suis sans arrêt sondé sur ce qui m’anime profondément, c’est le plus et la fragilité de ce métier aussi. Ce n’est pas quelque chose d’anecdotique pour moi, il n’y a pas de séparation quand je travaille et quand je pense, je suis tout le temps en train de faire quelque chose en lien avec ce métier. »


Forums

Lionel Sautet a participé au forum du 7 avril 2022 à Caussade (Tarn et Garonne).

Métiers