Metteur.euse en scène

Métier

Pourquoi ce métier là ?

« Le travail de mise en scène est complexe. Pour le définir le plus simplement : c’est quelqu’un qui décide qu’une chose est importante et qui va tout mettre en œuvre pour que cette chose paraisse essentielle aux yeux des autres. »

« Le.la metteur.euse en scène va réunir une équipe artistique, une équipe de comédien.nes, de musicien.nes, de plasticien.nes, de scénographes. C’est également lui qui ira au-devant des institutions pour essayer de financer son idée.

On doit accompagner les comédien.nes dans leur processus d’apprentissage et de compréhension de la demande. Le travail du.de la metteur.euse en scène, c’est aussi harmoniser ces temps-là. »

Mathias BeylerCie U-StructureNouvelle

« Quand on est dans la période de fabrication, là c’est le Nirvana. On se lève pour aller au théâtre à 9h du matin, on commence à travailler avec les équipes et les comédien.nes. Le but c’est de réussir à faire travailler tout le monde dans le même sens pour faire avancer le projet du spectacle.

C’est un travail qui n’est pas routinier. On est amené à travailler avec des personnes toujours différentes et de découvrir géographiquement des nouveaux lieux, des nouveaux territoires. »

Catherine VasseurCie 1057 Roses

« Le travail de metteur.euse en scène va autant être de choisir les thématiques que l’on veut aborder que de choisir les comédien.nes, les auteur.trices, les régisseur.euses avec qui l’on veut travailler. C’est un vrai travail de management et d’accompagnement des acteur.trices. Ce métier est très lié aussi à la production, c’est-à-dire l’organisation des tournées, de la diffusion, etc. Il y a quand même une charge mentale importante, avec une lourde partie administrative. Il ne faut pas compter ses heures. Mais c’est un métier formidable que je ne changerai pour rien au monde. »

Thomas PougetCie La joie errante

« Dans ma compagnie, je crée mes propres spectacles, mon travail va donc au-delà de la dramaturgie. Je pars d’un questionnement auquel je n’arrive pas à apporter de réponses et je démarre le travail en me documentant sur ces questions. Ce petit travail de rat de bibliothèque me permet de collecter et d’affiner la problématique sur laquelle je veux travailler, pour voir quelle forme pourrait émerger. Une fois l’intention précisée, je travaille sur la question scénaristique. Scène par scène, acte par acte, je questionne ce que je veux raconter et où je veux amener mes personnages.

La toute dernière partie, c’est la direction d’acteur.trices, des comédien.nes qui vont incarner des personnages. Je les dirige ou, plutôt, nous travaillons pour trouver le chemin au plateau qui permettra de raconter au mieux l’histoire qui est la nôtre. »

Dominique HabouzitCie Blick Théâtre

Intervenant.e.s

Visual Portfolio, Posts & Image Gallery for WordPress

Fiches métiers

Metteur.euse en scène / Mise en scène de spectacles vivants / Code ROME : L1301

Fiches formations

Metteur.euse en scène / Mise en scène de spectacles vivants / Code ROME : L1301