Régisseur.euse général.e

Métier

Pourquoi ce métier là ?

« Le régisseur général gère tous les aspects techniques d’un spectacle. Il travaille en amont sur le montage avec différents corps de métiers pour que le spectacle ait lieu dans les meilleures conditions possibles.

Il peut, un jour, travailler dans une pièce de 15m2 pour 10 spectateurs et le lendemain, effectuer le montage d’un opéra avec un énorme décor qui arrive dans 4 semi-remorques pour la venue d’un orchestre philharmonique (ensemble musical formé des trois familles d’instruments : cordes, instruments à vent et percussions), de 30 choristes, des solistes… C’est très amusant de passer d’un spectacle intimiste avec très peu de moyens à quelque chose de gigantesque. »

William Guez – Régisseur général

« Le métier n’est pas le même si l’on est régisseur dans un petit théâtre ou dans un grand théâtre. Dans un gros théâtre, on a chacun son métier. Quand on est régisseur pour un petit théâtre, on fait un peu tout. C’est à la fois un métier très complet et très différent.
Ça commence avec un premier contact avec la compagnie et un accueil en tant qu’humain »

Peter Weir – Régisseur général

« Mon métier consiste à être cheffe d’orchestre d’un évènement, que ce soit un festival de musique, de danse, de théâtre ou de marionnette. Ce chef d’orchestre va réfléchir à la vue d’ensemble de toute l’installation, de l’implantation, de l’exploitation, du montage et du démontage de cet événement. Il doit être en relation avec tous les prestataires pour faire cohabiter toute l’activité. Bien évidemment, le régisseur général ne travaille pas seul, il faut savoir s’entourer, surtout sur les parties de métiers qui ne sont pas les nôtres. Je n’ai, par exemple, aucune compétence en sécurité et en sureté du public, j’ai donc un chargé de sécurité avec moi pour gérer les lois. J’ai absolument besoin de l’accompagnement de prestataires pour mener à bien la régie générale. »

« Durant le montage de l’événement, il faut assurer le chargement des camions et gérer les activités de tous les prestataires qui s’installent. On va voir les artistes, on les accompagne, on est avec eux et on rêve un peu, c’est le moment où l’aboutissement du travail arrive. Mais il faut rester vigilant jusqu’à la fin et garder de l’énergie pour le démontage. »

Pauline Gabarrou – Régisseuse générale

Intervenant.e.s

Visual Portfolio, Posts & Image Gallery for WordPress

Fiches métiers

Régisseur.se général.e / Régie générale / Code ROME : L1509

Fiches formations

Régisseur.se général.e / Régie générale / Code ROME : L1509